•  

    " Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres. " 2 Corinthiens 11/13 à 15.

    Paul, ainsi que ses compagnons rédacteurs de la Bible, mettent les églises en garde contre les faux prophètes, les faux docteurs. Ce sont des " chiens, des mauvais ouvriers, de faux circoncis." ( Philippiens 3/2 ).Le déguisement, au sens large, c'est aussi l'apparence d'humilité ( Colossiens 2/18 ), l'amour hypocrite ( Romains 12/9 ), la malice, la dissimulation ( 1 Pierre 2/1 ), les paroles trompeuses ( 2 Pierre 2/3 ), la falsification de l'Ecriture. ( 2 Corinthiens 2/17 ).

    Pour en revenir au sens propre du déguisement , l'Ancien Testament nous révèle de nombreux exemples dont l'issue finale a été tragique.

    Saül se déguise pour voir la magicienne d'En D'or ( 1 Samuel 28/8 ),Josias agit de même pour affronter Pharaon Néco ( 2 Chroniques 35/22 ). Achab utilise le travestissement devant les syriens ( 2 Chroniques 18/29 ) , Jézabel se présente avec du fard devant le justicier Jéhu ( 2 Rois 9/30 ) . Pour finir, la femme de Jéroboam, sur l'ordre du roi, prend d'autres vêtements pour consulter le vieux prophète , afin de savoir si son jeune fils allait mourir de sa maladie.( 1 Rois 14/2 ).

    Prenons donc garde de ce qui peut paraître une broutille, un amusement que nous jugeons insignifiants concernant nos enfants ou notre propre personne. N'oublions pas que le Dieu d'Amour et de miséricorde est aussi un Dieu Saint dont nous devons connaître la crainte respectueuse.


  • Si vous ne vous convertissez pas et ne devenez pas comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.

    Matthieu 18. 3

    Désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le pur lait de la Parole, afin que vous croissiez par lui à salut.

    1 Pierre 2. 2, 3

    Comme un petit enfant

    Les petits enfants, dans la Bible, servent de référence dans trois domaines fondamentaux:

    – La conversion: on ne peut entrer dans le royaume de Dieu qu'en renonçant à ses prétentions. C'est la réponse donnée par Jésus à ses disciples. Nicodème, spécialiste en religion hébraïque, devait apprendre que son savoir, même dans ce domaine, ne pouvait l'aider à comprendre le message du Christ. Il fallait “naître de nouveau”, spirituellement devenir comme un petit enfant, recevoir la vie éternelle comme un cadeau de Dieu.

    – La croissance spirituelle: comme le nourrisson a besoin de lait pour grandir, ainsi le croyant a besoin d'être nourri de la Parole de Dieu (1 Pierre 2. 2). C'est par sa lecture que la foi se fortifie (Romains 10. 17). C'est par elle que le croyant peut faire les bons choix (Psaume 119. 105). C'est encore par son moyen qu'il trouve la vraie joie (Psaume 119. 162).

    – La louange: alors que Jésus entre dans le temple de Jérusalem, les chefs religieux s'indignent en entendant les cris de louange des enfants qui accomplissaient sans le savoir la prophétie du Psaume 8. 2: “Par la bouche des petits enfants et des nourrissons, tu as établi ta louange”. Ceux qui sont investis de l'autorité officielle ne discernent pas qui est Jésus et l'honneur qui lui revient, mais Dieu veut un témoignage, et il emploie pour cela un moyen inattendu: de petits enfants.

    Naître de nouveau et grandir dans la foi conduisent naturellement à la louange que Dieu attend de la part de chacun de ses enfants (Jean 4. 23).

     

    Calendrier de la Bonne Semence


  • Ils le crucifièrent, et avec lui deux autres, un de chaque côté, et Jésus au milieu.

    Jean 19. 18

    Le soir de ce jour-là, le premier jour de la semaine,… Jésus vint et se tint au milieu d'eux. Il leur dit: Paix à vous!

    Jean 20. 19

    Et je vis, au milieu du trône… un agneau qui se tenait là, comme immolé.

    Apocalypse 5. 6

    Au milieu

    La Bible nous présente trois occasions où Jésus Christ est au milieu.

    – On l'a crucifié au milieu, entre deux malfaiteurs, comme s'il était le plus coupable des trois. Cette position infamante traduit l'appréciation des hommes sur sa personne, lui dont la vie a été toute faite de bonté, de dévouement et de charité devant les détresses qu'il rencontrait.

    – Après sa résurrection, ses disciples étaient réunis. Certains l'avaient déjà revu vivant. Était-ce vrai? “Jésus vint et se tint au milieu d'eux”. Il leur montra alors ses mains et son côté percés, marques de ses souffrances et preuves de son amour. Il est digne d'être au centre de l'intérêt et de l'affection des siens. Aujourd'hui encore, cette promesse de Jésus s'accomplit: “Là où deux ou trois sont assemblés à mon nom, je suis là au milieu d'eux” (Matthieu 18. 20).

    – Enfin, l'Apocalypse nous présente le grand Vainqueur de la mort “au milieu du trône”. Dieu l'a ressuscité et lui a donné cette place centrale. Celui qui a été si méprisé est désormais le centre de la gloire du ciel. Il détient le pouvoir et régnera bientôt.

    Aujourd'hui, il est important qu'il occupe le centre de notre vie à chacun. Est-il notre Sauveur personnel? Tient-il toujours la première place dans notre vie?

    Au milieu du trône - Les tiens te verront;Aucune couronne - Ne manque à ton front,/Et tes mains percées - Montrent à la foisLes douleurs passées, - L'amour de la croix.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires